TGV au Maroc

On l’attendait tous, le TGV est enfin arrivé au Maroc après un périple de quelques jours à bord du fameux navire « Le Ville de Bordeaux ». Une arrivée remarquée et marquée par l’émotion. Deux locomotives accompagnées de 8 petits wagons ont pavanés devant plusieurs badauds. Mieux vaut tard que jamais, on vous explique ce long périple chargé de renouveau pour le Maroc.

Le TGV marocain, une première en Afrique

Le TGV marocain est bientôt sur rail, plus quelques tests, révisions, fignolages, et il sera opérationnel pour l’automne 2017. Ce projet de grande envergure est non seulement une aubaine pour l’économie marocaine, mais il marque également le profond désir du Maroc de s’émanciper, d’évoluer, de s’ouvrir à de nouvelles technologies. Le TGV marocain s’inscrit véritablement dans cet élan de prospérité, qui permettra aussi bien aux touristes venus du monde entier qu’aux marocains du Maroc de visiter le Royaume en un temps record.

Les métropoles marocaines à portée de train

Voilà que les métropoles marocaines telles que Tanger, Casablanca, Rabat, Oujda, seront visitables aisément. Pour celles et ceux qui redoutaient les heures interminables de voyage en bus, désormais les distances seront atrophiées pour le plus grand plaisir des amoureux du voyage. Parcourir une distance de 350 kms de Tanger à Casablanca en 1h30 en TGV, c’est le pari que s’est lancé le Maroc en joignant ces villes côtières à la ville grand V.  Pour l’instant seule la liaison de ces villes est privilégiées, les autres viendront après. Patience.^^

Alstom et le Maroc

Alstom est un grand habitué du Maroc. On garde en tête les projets pour lesquels il a travaillé au service du Royaume. Parmi les marchés colossaux pour lequel il a été sollicité, on notera celui des tramways des villes de Casablanca et de Rabat. Il se murmure même que si agrandissement il y a, il devrait également être confié au constructeur de l’Hexagone.  A confirmer, ou pas…

Un projet qui a pris du retard

Et si au départ l’on annonçait un mise en marche du TGV fin 2015, il est aujourd’hui reporté en 2017. Ceci est du au retard pris dans les constructions. Un peu de patience, et joindre les différentes métropoles sera plus aisé, plus agréable. C’est un projet que les marocains accueillent avec joie et fierté. Beaucoup la languissent d’ailleurs de faire partie des premiers usagers ayant le privilège de prendre place dans le TGV. Un TGV au Maroc, c’est pour très vite et c’est tant mieux.

En attendant de pouvoir visiter le Maroc à la vitesse grand V avec le TGV marocain, Carsalis vous propose une balade à travers le Royaume en berline ou en citadine. Que vous soyez en couple, en solo, en famille ou entre amis, voyagez en toute sérénité à bord de nos véhicules.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *