Le Maroc, ce pays chaleureux

Accueillant convivial et agréable: voilà comment les touristes étrangers qualifient leur séjour au Maroc. Et cette tendance est confirmée par un sondage mené récemment par World Economic Forum selon lequel le pays intègre la 3ème place du classement des pays les plus accueillants au monde.
La conclusion de la fondation Suisse résulte de plusieurs enquêtes réalisées auprès de voyageurs interrogés sur l’attitude adoptée par la population vis à vis d’eux. Ce sondage a notamment permis d’évaluer le degré d’ouverture de la population à la société et l’autre en général.

Ce n’est pas une légende,les Marocains l’ont dans le sang, cette hospitalité, ce respect et cette volonté d’honorer et de choyer leur(s) hôte(s).
Vous pourrez le constater, les rues regorgent de personnes dont le sourire ne quitte plus leur visage en vous croisant, « assalamou aleykoum » résonne dans les têtes des visiteurs..
Les souks tout aussi fascinants vous interpellent de par les sollicitations des vendeurs et les couleurs chatoyantes des produits disponibles.

Que ce soit en ville ou dans les villages plus reculés, il n’y a qu’à pousser une porte pour se retrouver dans une ambiance familiale paisible et accueillante. C’est un véritable honneur de vous recevoir,vous ne passerez pas à coté d’un bon thé traditionnel à la menthe ou d’un repas digne de ce nom toujours servi avec joie. Aucune possibilité de refuser, votre hôte le prendrait mal..

Vous prendrez bien un thé?

Le royaume dispose de nombre d’atouts faisant de lui une destination touristique rêvée: sa multitude de paysages, des sommets enneigés de l’Atlas aux confins du désert; sa culture ancrée dans les moeurs et la rencontre d’une population cosmopolite généreuse garantissent aux visiteurs un séjour des plus agréables.


Vous en rêvez? Carsalis vous l’offre: nos véhicules vous accueilleront à l’aéroport et vous accompagneront durant votre épopée^^.

On y croit toujours…

 
On vous avait dit que c’était pas gagné!

Passé l’effet d’annonce, l’anarchie reprend de plus belle

« Certes, sous l’effet dissuasif d’un code coercitif, les usagers de la route ont fait montre, aux premiers jours, d’un respect empreint de peur de ses dispositions. Du coup, les accidents de la route ont connu une baisse drastique qui a été saluée par tous. Mais vite, l’habitude faisant son travail combinée à une présence de moins en moins appuyée des agents, les accidents mortels ont renoué avec leur courbe morbide et ascendante. Entre Fès et Meknès, sur l’autoroute de Marrakech ou encore entre Berrechid et Beni-Mellal, le nombre des morts sur le bitume devenait préoccupant. »

Soyez prudents!

Source: LE MATIN.ma

Petit dictionnaire automobile Français-Marocain

 


Aujourd’hui, Carsalis tenait à partager avec vous sa petite liste non exhaustive de termes – strictement réservés aux initiés –  entendus et utilisés dans le monde de l’automobile au Maroc. On ne sait jamais, ça pourra peut-être vous servir un jour.

D’ailleurs si vous avez vous même quelques mots – afférents à l’automobile ou non – à faire traduire, n’hésitez surtout pas! Chez Carsalis, on maîtrise…on est multilingue.

Attention! N’étant pas sûr à 100% de l’orthographe des mots utilisés, nous avons préféré ne pas classer cette liste par ordre alphabétique.

Lorema ou Lourement = le roulement

Lchakma ou Lchaquement = Le pot d’échappement

Lpnawat = Les pneus

Ljanta = La jante

Lbola = Le volant ou l’ampoule  selon le contexte

Lbatri = La batterie

Lpamor = Le point-mort

Lfrenamène = Le frein à main

Lmarchariène = La marche arrière

Lfouriène = La fourrière

Lgoudronne = Le goudron

Ltroviseur = Le rétroviseur

Lparélisme = Le parallélisme

Lkilibrage = L’équilibrage

Lronpouane = Le rond-point /Le  croisement

Lfarouj = Le feu-rouge

Lempanne = La panne

Lbotaga = La boîte à gants

Ltoleur = Le carrossier

Ltricien = L’électricien

Ljendarmié = Le gendarme

Lmobina = La bobine

Ldéramarche = Le démarrage

l’internateur = L’alternateur

L’enjoveur = l’enjoliveur

La peau de chameau = la peau de chamois ou chamoisine

Ltapiat = les tapis de sol

Lsignal = le clignotant

Lparabole = les optiques de phare

 

 

Merci de faire vos remarques, éventuelles corrections et modifications en commentaires.

Vous avez vu, on se moque pas de vous chez Carsalis, C’est du lourd! On vous avait bien dit qu’on avait plein de choses super intéressantes à vous raconter.

Nouveau code de la route marocain

 
Depuis le 1er Octobre 2010, est entré en vigueur le nouveau code de la route au Maroc. Outre l’instauration du permis à points, la mise en place de radars automatiques et de toute une série de mesures plus draconiennes les unes que les autres, ce nouveau code de la route – que vous pouvez consulter ici si ça vous chante – a, entre autres, pour objectif de, je cite: « clarifier les droits et les devoirs des usagers de la route et de promouvoir une culture qui prône l’usage sûr et responsable de la voie publique » mais aussi et surtout de faire baisser le nombre incroyable de tués et blessés sur les routes jugées parmi les plus meurtrières de la planète.

Même si beaucoup pensent que c’est loin d’être gagné – et en effet, ça l’est – (lire ce billet très révélateur), nous chez Carsalis, on est confiants. On y croit et on l’espère surtout très fort (ouvrez une agence de location de voitures au Maroc et vous comprendrez notre enthousiasme). De toutes façons, ça ne peut qu’évoluer dans le bon sens in shaa-Llah.

Reste que ce nouveau code de la route et plus particulièrement la mise en place de radars automatiques soulève quelques questions importantes, pour nous autres, loueurs de voitures. Si un client, venu passer ses vacances au Maroc,  se fait flasher sur l’autoroute à 180 km/h avec une Dacia Logan de location alors qu’il se dirige vers l’aéroport d’Agadir pour prendre son avion et rentrer chez lui. Qui va payer l’amende? Qui sera jugé responsable de l’infraction une fois la contravention reçue à l’agence quelques jours plus tard? Comment les administrations compétentes vont-elles aborder le problème?