Accident à Tan-Tan

C’est un tragique accident qu’a connu la ville de Tan-Tan ce vendredi 10 avril 2015 ôtant la vie à 34 personnes dont la plupart sont des enfants.
Cette horrible tragédie, qui a ému tout le Royaume, est survenue lorsqu’un camion est entré en collision avec un autocar transportant de jeunes athlètes.
Les jeunes victimes âgées seulement de 8 à 14 ans revenait d’un événement sportif, un ancien sportif national, ainsi qu’un représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports, entre autres, ont trouvé la mort dans d’horribles circonstances.
En effet, suite à ladite collision, l’autocar s’est enflammé, s’en est suivi l’embrasement de l’arrière du camion. Un embrasement tel que les flammes ont emporté avec elles 34 personnes.

Accident Tan-Tan, source 360.ma

La photo ci-dessus témoigne de la violence de l’impact.
Les routes marocaines sont malheureusement très souvent le théâtre d’horribles accidents.
Cet accident est le plus meurtrier qu’est connu le Maroc depuis celui de 2012, où un autocar avait fini sa course dans un ravin entre Marrakech et Ouarzazate, faisant état de 42 morts…
Avec les vacances qui arrivent soyez beaucoup plus vigilants pour que ne puissent plus se reproduire de terribles tragédies.
Nos condoléances vont aux familles des victimes.

BONNE ROTUE

location voiture agadir

 

Si vous avez déjà conduit au Maroc, vous vous êtes forcément retrouvez à un moment ou à un autre derrière un camion. Vous avez alors eu tout le loisir de lire ces superbes inscriptions, parfois accompagnées de fresques de paysages et écrites en arabe, en français, en amazigh ou encore en anglais, que nos amis routiers (sympas) ont pour tradition d’apposer à l’arrière de leur véhicule et destinées aux autres usagers de la route.

Ces inscriptions sont toujours plutôt aimables: « Good luck », « Bon voyage », « Trik Salama » que l’on peut traduire par « Roulez en paix ». Elles prennent souvent une tournure plus religieuse sous forme d’invocations: « Je m’en remet à Allah », « As-salâmu ‘alaykoum (Que la paix soit sur vous) » ‘Bismi-Llah (au nom d’Allah) » etc…

Si les inscriptions en arabe ou amazigh ne posent pas de problèmes à retranscrire, ce n’est pas toujours le cas de celles en anglais ou en français, à l’instar de la photo ci-dessus prise sur la route de l’aéroport d’Agadir où l’on peut voir l’expression « BONNE ROTUE ».

Qu’importe l’orthographe! On a compris, c’est ça le plus important.