L’Afrique, bientôt le continent le plus propre

C’est un cap dans la recherche sur les énergies renouvelables, l’Afrique serait en passe de devenir le continent le plus propre.

Le climat est une problématique primordiale de la communauté internationale.

La COP21 en est la preuve, un sommet international qui réunit les dirigeants du monde entier, attelés à résoudre les problèmes de la planète. Le président de la conférence l’a annoncé à Paris: l’Initiative pour les énergies renouvelables en Afrique (AREI) vient de mobiliser 10 milliards d’euros pour électrifier le continent. S’il parvient à tenir ses objectifs en 2030, il pourrait devenir le continent le plus propre du monde.

La coalition de nations pour les énergies vertes, soutient grâce aux financements publics les énergies vertes. Cette somme sera prochainement utilisée pour fournir 10 gigawatts de nouvelles productions d’énergie aux pays africains. A terme, l’AREI vise la construction de 300 gigawatts de capacités d’énergies renouvelables d’ici 2030.

environmental-protection-886669_1920

Un défi humain avant tout

Si ces infrastructures sont respectueuses de la planète, elles sont avant tout dédiées à l’électrification du continent. L’Afrique, qui dispose actuellement de 150 gigawatts de capacité totale de production d’électricité compte encore pas moins 600 millions de personnes qui n’ont pas accès à l’électricité.

Si l’Afrique se voyait doter de 300GW d’ici 2030, la totalité de ces investissements feront de lui le continent le plus propre du monde. Tous les moyens sont mis en oeuvre pour participer à la production massive d’énergie solaire et éolien à l’instar de Ouarzazate et Tarfaya, pour atteindre 100% d’électricité pour les peuples d’Afrique.

Un potentiel non négligeable

L’Afrique est dotée d’importantes ressources en énergies renouvelables qui, pleinement exploitées, peuvent transformer l’Afrique en une puissance économique capable de stimuler l’ensemble de l’économie mondiale. Tout comme les technologies mobiles et de l’internet ont changé le monde en apportant la communication dans les zones les plus reculées, de même les énergies renouvelables peuvent transformer les vies et protéger l’environnement en facilitant la fourniture d’une électricité accessible et abordable à des millions d’Africains.

L’économie verte coûte plus cher et donne des résultats plus lents, mais pourquoi pas ? A long terme, les énergies renouvelables réduisent la dépendance des pays à l’égard des importations de pétrole. Autant de dépenses que l’on pourrait consacrer à d’autres priorités.

Sur le continent africain, trois pays ressortent bons élèves de par leurs initiatives écologiques le Maroc, le Gabon et l’Ethiopie, tous s’engagent à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Toutefois, il ne faudrait pas oublier que l’Afrique et son milliard d’habitants ne sont responsables que de 3 à 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre… Qui sait, on aura peut-être d’ici quelques années des véhicules verts à vous proposer ? ^^

La RAM (Royal Air Maroc) sur le qui-vive

La Royal Air Maroc ne ménage pas ses efforts pour fournir à ses clients des services de qualité. En effet, la compagnie a réunit un conseil exceptionnel le 18 mai dernier à Casablanca, le sujet du jour: comment faire face à la riche saison estivale qui s’annonce?
A l’approche des vacances d’été, la compagnie aérienne nationale Marocaine, première compagnie du pays va devoir mettre en oeuvre tous ses moyens afin de gérer au mieux le pic de trafic qui se prépare.

Elle renforcera notamment ses effectifs et les collaborateurs suiveront des formations afin de mieux accueillir et servir les passagers à chaque étape de leur voyage.

En 2014 c’est plus de 800 000 passagers qui ont voyagé à bord de ses avions et pas moins de 90 destinations desservies au Maroc et dans le monde.

Dans son élan toujours plus poussé de recherche et innovation, la RAM a un objectif: le bien être et le confort de ses clients. C’est pour cela que l’été 2015 s’annonce exceptionnel à son bord: création de nouveaux divertissements, qualité de ses repas, vols supplémentaires sur certaines lignes…
Le Maroc reste une destination très prisée des vacanciers à la recherche d’authenticité et d’hospitalité. C’est donc tout naturellement que la compagnie s’inscrit dans cette optique et fait en sorte que le confort et la sécurité de ses passagers se fassent dès leur pays d’origine.

Les horaires seront spécialement aménagés pour les passagers, notamment ceux en transit à l’aéroport Mohammed V à Casablanca qui représentent 40% des passagers sur les lignes internationales de la Royal Air Maroc.
Ce flux de passagers en transit fait de l’aéroport Mohamed V la première plate-forme aéroportuaire de correspondance aérienne Africaine pour le trafic passager entre le continent Africain et l’Europe, c’est en moyenne 4200 voyageurs par jour.

En outre, cette réunion a permis de rendre hommage au personnel de la compagnie qui a contribué au maintien des vols à destination des pays touchés par le virus Ebola.
La compagnie contribue à la lutte contre cette maladie invasive en transportant du matériel médical ainsi que le personnel envoyé pour assister les populations infectées.
Le voyage officiel du roi Mohammed VI qui a débuté récemment dans les pays frères d’Afrique témoigne de cette solidarité continentale.

Juilletistes, aoûtiens, n’hésitez plus, choisissez le confort de la RAM, réservez vos billets, pliez bagage, Carsalis vous livre votre véhicule révisé et parfaitement entretenu à l’aéroport…